Le « semi free-floating », nouvelle tendance du vélo en libre-service

Plusieurs opérateurs incitent ou obligent leurs usagers à déposer leur vélo dans des déplacements dédiés. Une façon de ne pas encombrer les trottoirs et de lutter contre le vandalisme.

Côté pile : le free-floating offre une liberté totale à ses utilisateurs, qui peuvent déposer leur vélo où bon leur semble, contrairement au système Vélib’ fonctionnant avec des stations. Côté face : les trottoirs des villes sont de plus en plus encombrés par les deux roues. Ce qui crée des crispations avec les piétons et agace les municipalités, soucieuses de garantir une forme d’harmonie dans l’espace public.

C’est pour répondre en partie à ce problème que plusieurs spécialistes du vélo en libre-service parient désormais sur le modèle du « semi free-floating ». Le dernier en date est Uber. Le géant américain des VTC lance jeudi son  service de vélos et de trottinettes électriques (Jump) à Paris.

Read more here.

Sign up to our e-mail newsletter

Sign up to our newsletter to receive regular updates about the VeloCittà project

You are successfully signed up

You are already signed up